L'histoire du soutien-gorge

Quelle est la véritable histoire du soutien-gorge ? Savez-vous combien faut-il de pièces pour concevoir un soutien-gorge ? Combien d’étapes cela inclue t’il ? Jusqu’à combien d’éléments différents un soutien-gorge peut-il contenir ? C’est à toutes ces réponses que l’équipe Lemon Curve va répondre et bien plus encore !

Les années 1900

Un premier prototype de soutien-gorge est breveté en 1859 à New York par Henry S. Lesher.

  • Le 27 juin 1889, Herminie Cadolle présente lors de l’exposition universelle de Paris le premier soutien-gorge moderne sous le nom de Bien-être.
  • Le mot soutien-gorge entre dans le dictionnaire
  • En 1913, Mary Phelps Jacob crée un soutien-gorge séparant les deux seins. Et au même moment, un soutien-gorge composé de deux triangles croisés devant et dans le dos est lancé.
  • Les premiers soutiens-gorge vendus sont en lin.
  • Au début du siècle, on se plaît à raconter que la récente Tour Eiffel  représente une jambe de femme gainée d’un bas résille, et que ses quatre piliers sont les attaches du porte-jarretelles.

Les années 45

  • Fin de la seconde guerre mondiale, la France se remet peu à peu et le New Look apparaît.
  • La gaine Chantelle nait pour fuseler les hanches avec douceur et légéreté
  • La mode est à la taille de guêpe, aux seins hauts
  • La guêpière et le bikini est lançé
  • Simone Pérèle se démarque par ses collections aux matières nobles et aux détails soignés

Les années 55

  • Invention de la nuisette et de la chemise de nuit baby-doll
  • Naissance du lycra
  • Les talons aiguilles se portent avec des bas sans coutures
  • Les trois taillent A,B et C annoncent les grandes tailles D et E

Les années 80

  • Le soutien-gorge souffle ses 100 bougies
  • La lingerie de charme emprunte la voie ouverte par le caraco, le string, la guêpière et les porte-jarretelles.

Les années 2000

  • La microfibre s’affirme
  • La lingerie sportive se démocratise
  • L’ère du “seconde peau” avec des dessous invisibles
  • Apparition du bonnet G

Partager ce post

commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment